Faire du thé chez soi

Actuellement très en vogue et accompagne même ses adeptes tout au long de la journée, le thé peut se présenter sous plusieurs types tout : chaud ou glacé, épicé ou naturel mais aussi vert ou noir.Parfois même, une pause thé s’impose car sa préparation est devenue une habitude primordiale.

Un bon choix de théière

theiere  japonaise traditionnelle

Alexis Bernard, dégustateur pour une maison de thé a affirmé qu’aujourd’hui, le thé est un monde d‘habitude car certaines personnes, pour combler leur envie,  se munissent d’une quantité minimale de quelques outils de base. D’ailleurs, il a précisé qu’on n’a pas besoin de matériel ou de machine perfectionné pour déguster du bon thé.

Il existe un bon nombre de théière, mais ce spécialiste précise la grande polyvalence de la théière classique dont l’intérieur est glacé. En général, la forme n’a aucun impact que sur les préférences personnelles car les gens aiment opter pour des articles qu’ils ont choisis.

Avec un intérieur brut et sans finition, la théière à mémoire absorbe à chaque infusion un peu du goût du thé et procure ainsi de nouveaux parfums et de nouvelles saveurs. Dû alors à sa finition poreuse, un seul type de thé doit y être infusé.

De l’espace pour une bonne infusion

Selon le dégustateur, l’infusion demande un espace assez volumineux pour avoir un bon thé car si l’ustensile est trop petit, le goût deviendra altéré. De plus, si les feuilles peuvent  s’ouvrir pour propager leurs parfums, l’infusion sera meilleure.

De ce fait, l’utilisation d’un panier pouvant s’accrocher sur les bordures de la théière est recommandée par Alexis Bernard. Les adeptes auront recours au plus grand panier possible car selon lui, moins le panier est plein, mieux  l’’infusion est bonne.

La tasse à thé joue également un rôle crucial, car en plus d’être un contenant de l’infusion, il sert aussi pour la consommation. Le dégustateur affirme qu’avec un volume d’eau réduit on a une meilleure infusion et cela donne le caractère du thé.